Les Verts au conseil de Paris Les Verts au conseil de Paris
Les Verts au conseil de Paris
Archives 2001-2013

Téléphonie mobile

Bloquées depuis un an, les négociations avec les opérateurs de téléphonie mobile à Paris ont abouti à un accord sur une nouvelle Charte de la téléphonie mobile à Paris.

Cette Charte apporte donc un nouveau cadre contractuel entre les opérateurs et la Ville de Paris. Bien que n’ayant pas de valeur légale contraignante, elle permet cependant d’encadrer l’installation des antennes-relais sur le territoire parisien et de garantir un seuil limite d’exposition pour chaque Parisien/ne.

La nouvelle Charte modifie le protocole de calcul de l’exposition aux ondes électromagnétiques et abaisse le seuil d’exposition à 5V/m en pic (auparavant 2 V/m avec l’ancien protocole de calcul, en moyenne, ce qui équivaudrait à 7-8 V/m en pic).

Les éluEs EELVA estiment cette baisse insuffisante au regard de l’objectif d’exposition en dessous de laquelle il n’existe pas d’incidence biologique (0,6 V/m en pic), et s’inquiètent des conséquences des technologies 3G et 4G sur la santé, jusqu’à aujourd’hui inconnue. Ils réclament par ailleurs le démontage de deux antennes installées à proximité de lieux accueillant des jeunes enfants.

Ils ont donc déposé les vœux suivants :

  • Vœu relatif au seuil d’exposition aux ondes électromagnétiques : adopté avec des amendements en séance
  • Vœu relatif au lancement d’« Ondesparif », observatoire régional de l’exposition aux ondes électromagnétiques : adopté
  • Vœu relatif à la technologie 3G : adopté
  • Vœu relatif à la technologie 4G : le vœu a été retiré au profit du vœu de l’exécutif
  • Vœu relatif aux antennes-relais de l’opérateur Bouygues Telecom, rue Lobineau (6e) : rejeté
  • Vœu relatif aux antennes-relais de l’opérateur Orange au 173, rue Marcadet (18e) : rejeté
Top
Plan du site | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Groupe Écologiste de Paris